Si l’Intelligence artificielle commence à occuper une place importante dans nos vies, son influence au sein de nos réseaux sociaux numériques se fait de plus en plus ressentir. Retour sur la puissance et les limites des divers usages de l’IA par les plateformes numériques.  

 

Gagnant de plus en plus de terrain au sein de notre société marquée par les technologies numériques, l’Intelligence artificielle est partout. Aujourd’hui les médias sociaux sont concernés par ces problématiques algorithmiques, par la robotique, les sciences cognitives ou encore les bots pour gérer leurs structures. Mais, alors que de nouveaux secteurs innovent, et que des défis inédits s’imposent, quelles sont les promesses, applications et limites de l’IA sur les réseaux sociaux ?

L’utilisation croissante et multiples de l’Intelligence Artificielle par les médias sociaux

L’intelligence artificielle appliquée aux réseaux sociaux s’est développée à un rythme exponentiel, et est aujourd’hui concrète et massive pour les acteurs du secteur – géants du web- qui ont engagés de lourds investissements afin de l’intégrer à leur stratégie de webmarketing. De telles technologies peuvent filtrer et interpréter une quantité considérable de données issues de diverses sources en vue d’effectuer un large éventail de tâches.

Perspective marketing, grâce à l’efficace Machine Learning, les plateformes arrivent facilement à identifier et particulièrement à connaitre en profondeur leur audience cible, afin de leur proposer des contenus pertinents pour mieux les attirer et les retenir. Sur les réseaux sociaux, nos fils d’actualité ont tous recours à l’IA pour personnaliser le flux d’informations propre à chacun d’entre nous.

Si la qualité de l’IA se mesure à la quantité et qualité de ses données, elle permet aux réseaux sociaux d’atteindre un degré supérieur en termes de connaissances utilisateurs. Les algorithmes disposent de capacité d’analyse très poussée en matière de sémantique et des capacités de données de plus en plus pointues et sont donc sujets à de la gestion de contenus.

intelligence artificielle réseaux sociaux

L’Intelligence artificielle et ses limites sur les réseaux sociaux

En effet l’IA est aujourd’hui aussi utilisée par tous les réseaux sociaux afin d’économiser de l’énergie humaine. Dans le contexte actuel des Big Data, le recours à des algorithmes apparaît comme incontournable.

A l’échelle des données mondiales, l’intervention humaine devient de plus en plus anecdotique. Dès lors l’IA répond à une problématique d’utilité pour gagner en efficacité et en temps. L’Intelligence Artificielle n’a pas pour vocation de remplacer l’homme, mais de l’épauler dans différentes tâches liées à l’organisation et au fonctionnement des plateformes.

 

« Nous allons davantage nous appuyer sur les outils automatisés pour prendre des décisions sur les contenus dangereux ou trompeurs. Mais soyons clairs : ces outils ne comprennent pas toujours le contexte, contrairement à nos équipes et cela peut conduire à des erreurs »

Twitter

En cette période particulière, et notamment au sujet du Covid19 par exemple, la modération des réseaux va davantage s’appuyer sur l’Intelligence Artificielle pour gérer les contenus et supprimer ceux propageant de la désinformation.

Ainsi pour ces sujets comme pour toutes autres thématiques, les outils de modération sont de plus en plus automatisés. Les algorithmes permettent de traquer et limiter les Fake news – Infox en français- ou bientôt pour repérer et lutter contre le cyber-harcèlement. Le développement actuel dû aux progrès réalisés dans le domaine de l’apprentissage automatique, permet aux ordinateurs de reconnaitre des schémas au sein des visuels et ainsi d’apprendre par eux-mêmes en parcourant des données.

Derrière les algorithmes, bien que l’Intelligence artificielle possède d’excellentes capacités de calcul, de mémorisation, une équipe de collaborateurs est parfois mieux placée pour analyser et comprendre les situations et contextes.

Des sanctions injustifiées

Ainsi en tant qu’agence conseil, nous percevons une recrudescence du nombre de contenus supprimés automatiquement concernant les publications de nos divers clients. La compréhension des machines ayant ses limites, les décisions de suppression ou non de certains contenus sont discutables, voire incompréhensibles.

Dans certains cas, les contenus sont parfois refusés par les plateformes des médias sociaux, comme Instagram, alors qu’ils ne violent aucune règle. Sur des plateformes comme LinkedIn, la suppression de comptes repérés comme dangereux par l’algorithme est aussi à l’œuvre et se fait automatiquement.

Même si les réclamations sont possibles, le traitement reste long, mais surtout nous laisse entrevoir une véritable limite à l’utilisation de l’Intelligence Artificielle au sein des réseaux sociaux.

Ainsi nous soulignons l’importance de bien comprendre et de s’adapter à l’algorithme de chaque plateforme quand nous concevons des stratégies de communication.

Si vous aussi vous souhaitez offrir à votre entreprise des conseils et compétences pour répondre à ces nouveaux enjeux en termes de stratégie de communication numérique, l’équipe de Forcola peut se charger de vous aider et reste à votre disposition pour tout échange à ce sujet.