Le SEA, acronyme de Search Engine Advertising, est un des deux modes de référencement répertoriés par Google. Il y a le SEO, soit le référencement naturel et gratuit afin d’apparaître sur la première page Google. Et il y a le SEA, pour lequel les entreprises paient. Elles se retrouvent ainsi en tête des SERP, c’est-à-dire tout en haut de la page, en première suggestion. 

Ce n’est pas la seule différence entre ces deux concepts. L’objectif premier du SEO est de gagner la confiance des internautes et de les fidéliser sur le long terme. Au contraire, le SEA vise à les convaincre rapidement et à générer des achats plus impulsifs. 

 

Vous lancez un nouveau produit ? Vous prévoyez un déstockage dans les semaines qui suivent ? Votre meilleur allié sera le SEA. Si vous voulez toucher durablement les internautes, vous faire connaître et augmenter leur taux d’engagement à l’égard de votre marque, alors misez sur le SEO. 

Ces deux stratégies de référencement sont complètement différentes. Mais, elles sont complémentaires. Chacune d’entre elles mérite toute votre attention.

Comment mettre en place une campagne SEA efficace, qui offre un bon retour sur investissement ?

Pourquoi les campagnes SEA, les annonces vidéo et autres contenus sponsorisés doivent-ils être inclus dans votre stratégie de développement ? 

 

 

Gardez à l’esprit que les internautes d’aujourd’hui sont complètement saturés d’informations. Il faut donc capter leur attention et sortir du lot pour gagner leur intérêt.  

 

 Mieux comprendre le SEA

Lorsque vous tapez un mot dans le moteur de recherche, vous tombez dans un premier temps sur des suggestions où il est précisé « annonce sponsorisée ». Ensuite, vous avez les questions les plus fréquentes en relation avec votre requête, puis le résultat du référencement naturel. Votre objectif sera d’apparaître sur cette première page. Comment les algorithmes fonctionnent-ils ? 

SEA : signification et chiffres

Le SEA Google Ads répond à des critères de qualité. Les annonces ne sont pas soumises au hasard. Elle doit répondre à des critères de pertinence, la page de destination doit être ergonomique et accueillante. Enfin, si les algorithmes jugent que votre annonce a du potentiel, elle la placera en tête de page. Ce sont là les trois critères du Quality Score, indissociables d’un bon référencement naturel et payant. 

En bref, vous payez pour être mieux positionné, mais cela ne vous dispense pas de créer un très bon contenu. Dans le cas contraire, votre investissement ne sera pas récompensé. Le SEA, est la cerise sur le gâteau de votre campagne de communication.  

Vous voulez calculer la rentabilité de votre campagne SEA Ads ? Procédez au calcul suivant : 

(Chiffres d’affaires – prix de revient) / prix de revient

Avant de vous lancer, intéressez-vous aux chiffres et aux retours sur investissement envisagés. 

À savoir : les internautes qui cliquent sur une annonce sont 50% plus enclins à acheter un produit. D’après les experts marketing, le ROI moyen d’une campagne SEA Adwords était de 200%.

 

Le fonctionnement du SEA 

Le SEA permet une meilleure visibilité, mais celle-ci est éphémère. 

Afin de clarifier la notion de référencement payant, prenons un exemple. 

Vous vendez des chaussures pour bébé. Difficile de se positionner face aux géants du e-commerce comme Zalando et H&M. C’est pourtant possible. Des avis positifs aident à un bon positionnement. De plus, vous augmentez votre potentiel si le parcours client est fluide. Prenez également en compte que les annonces doivent être mobile friendly. 

Après la création de votre stratégie digitale, vous payez Google pour vous positionner sur des mots-clés et des expressions pertinentes. Ce dernier évalue si votre annonce a des chances de susciter des clics et si le site vers lequel l’annonce redirige est intéressant. Par intéressant, nous entendons que le parcours client est fluide et accessible à tous. Le paiement dans une autre devise que l’euro peut être très pertinent. 

Tout comme en SEO, les mots-clés que vous utilisez sont déterminants dans la réussite de votre campagne SEA. Préférez des mots-clés dits « longue traîne », soit contenant plusieurs mots.

Le coût référencement Google minimum est de 200€. Les prix de Google Business, pour leur part, démarrent à partir de 55€. Pour ce prix, l’utilisateur est géolocalisé et se voit proposer des suggestions d’enseignes en accord avec leur localisation. 

 

Que faut-il savoir pour optimiser sa campagne SEA ?

Vous maîtrisez maintenant le concept de SEA. Nous pouvons maintenant vous expliquer comment optimiser votre campagne et la faire décoller.

 

Utilisez Google Display Network

Peu importe la bannière que vous choisissez, le SEA display est une option intéressante. Il s’agit d’un ensemble de sites et d’applications qui acceptent de diffuser des publicités et des bannières. YouTube en est le meilleur exemple. Le client (vous, en l’occurrence) peut choisir son emplacement, le site sur lequel il veut que sa publicité soit diffusée ainsi que la thématique autour de laquelle elle sera exposée. 

Cela nous amène à un conseil additionnel, qui est de bien cibler vos objectifs et les moyens d’y parvenir. En d’autres termes, soyez percutant dans vos décisions. Reprenons l’exemple de ce site de e-commerce spécialisé dans la vente de chaussures pour bébés. Il paraît inconcevable de présenter ces produits sur un site de bricolage. Ciblez plus des sites comme MagicMaman ou encore Parents. Restez dans votre niche afin de maximiser vos chances de conversion. Vous allez ainsi toucher des personnes susceptibles d’aimer votre offre. 

Ne reste plus qu’à décider sous quelle forme vous envisagez de faire paraître votre annonce. Infographie, GIF, texte, image ou vidéo ? Laissez parler votre créativité tout en respectant votre branding et votre image de marque. 

 

Ne négligez pas le retargeting 

Le retargeting est également connu sous le nom de remarketing. Vous le savez sans doute, les cookies permettent de tracer chacune de nos actions sur un site internet. Faire appel à Google Display Network vous permet de cibler ces internautes qui sont déjà venus sur votre site web et de les solliciter de nouveau par le biais d’une publicité en ligne. 

En agissant de la sorte, vous visez un public déjà intéressé par votre thématique. Son engagement et son intérêt sont donc plus forts qu’un internaute lambda. 

 

SEA : délivrez votre annonce au bon moment

Votre budget n’est pas illimité. Il est donc recommandé d’agir avec efficacité et précision. Vous visez des commerciaux qui travaillent de 8 heures du matin à 18 heures ? Désactivez vos annonces le week-end et la nuit. Vous ferez des économies. 

Si au contraire, vous êtes un taxi qui met l’accent sur les courses nocturnes, alors programmez vos annonces le soir et la nuit, mais désactivez-les la journée. 

Cette organisation sous-entend de bien connaître sa cible et de savoir quelles sont ses habitudes. Peut-être est-ce l’heure de créer un persona et d’affiner votre campagne marketing ? 

 

Misez sur la localisation 

Les consommateurs d’aujourd’hui veulent tout, tout de suite. Ils connaissent mal la ville et veulent trouver un coiffeur. Ils tapent « coiffeur le plus proche » et automatiquement, Google demande l’autorisation d’accéder à sa position géographique. Si l’utilisateur accepte, trois suggestions lui sont faites :

  • Les salons de coiffure les mieux notés
  • Les plus proches
  • Annonces SEA avec un objectif localisé

Vous comprendrez donc à quel point il est important d’être précis dans la localité. 

 

Faites le tri dans vos mots-clés

Spontanément, vous auriez pensé vous positionner sur le mot-clé « chaussures bébé ». Or, ce n’est pas conseillé. Cette appellation est trop vaste. Une personne qui fait cette recherche est en quête d’informations, elle fait une veille.

Au contraire, si vous optimisez votre annonce sur «chaussures bébé 18-36 mois » ou « bottes 18 mois », vous êtes certain que seules les mamans qui ont besoin de chaussures spécifiques visiteront votre site. Elles cherchent activement un produit et sont prêtes à l’acheter. Votre processus de vente est donc bien entamé. 

En résumé, nous vous invitons à préférer des mots-clés précis à des génériques, sur lesquelles il est trop difficile de se positionner. 

 

Utilisez les CTAs

Rien de plus efficace qu’un CTA bien placé. Cette approche est valable pour le SEO et le SEA. Mais, il ne faut pas en abuser.

Comme partout, il faut faire preuve de modération.

De plus, soyez stratégique. Un CTA de la bonne couleur, de la bonne taille, avec une bonne injonction et un bon emplacement fait des miracles. Les offres où il est écrit le mot « gratuit » fonctionnent.

Il en existe bien d’autres. 

À noter : les boutons verts motivent les conversions. 

 

Analysez les retombées de votre campagne Google Ads grâce à Google Analytics

Il est impossible de faire une campagne SEA sans étudier les chiffres de Google Analytics. Vous accédez ainsi au :

  • Nombre de clics,
  • Localisation,
  • Conversion
  • Informations sur les internautes
  • Nombre d’impressions…

Grâce à ces informations, vous êtes en mesure d’ajuster rapidement votre stratégie si vous constatez que votre action n’est pas assez rentable.

Les professionnels estiment qu’une analyse hebdomadaire est pertinente. Les graphiques facilitent considérablement votre appréhension des résultats. Comparez les chiffres en fonction des jours.

  • Est-ce que le lundi de la semaine dernière, le CA était inférieur ou supérieur ?
  • La visibilité de l’annonce est-elle en hausse constante ou, au contraire, en baisse ?
  • Quand a lieu le plus d’intérêt ?
  • Quels sont les bons horaires pour votre communication ? 

 

Méfiez-vous des coûts par clic

Notre dernier conseil pour votre stratégie SEA concerne le recours  au paiement dit CPC.

Un budget de 1 000€ peut être très rapidement aspiré si l’on n’y prend pas garde. Si le coût par clic est estimé à 5€, vous n’aurez que 200 clients potentiels. En sachant que tous les visiteurs ne finalisent pas leur commande, la rentabilité est forcément moindre.

Préférez d’autres formules si vous voulez investir un minimum d’argent dans cette campagne référencement SEA. 

 

Il est possible de rentabiliser les publicités en ligne, à condition d’adopter la bonne approche. Si vous souhaitez investir dans une stratégie SEA, faites appel à nos experts. L’équipe Forcola, agence de référencement payant, vous aidera à déterminer les bonnes techniques et à les mettre en pratique. En fonction de vos objectifs et de votre budget, mettez en avant des campagnes Google sur mesure et personnalisées.